Espace dirigeant Espace licencié Boutique Presse Partenaires
Logo principal du site

En 2021, Boris Darlet (président de la Fédération Française de Roller et de Skateboard) souhaite utiliser l’art pour célébrer l’entrée du skateboard aux Jeux Olympiques, sceller l’amitié franco-japonaise et soutenir les athlètes en compétition et commande une oeuvre. L’artiste Bochra Coste-Elhammouyi signe “Gallus”, triptyque sur planches de skateboard, et fait naître une harmonie entre la France et le Japon aussi bien dans les symboles, les formes et les couleurs, permettant ainsi de voyager dans le monde du skate et le skate dans le monde de l’art. L’oeuvre est finalisée le 13 juillet 2021. Elle est présentée le mercredi 14 juillet 2021, lors d’une interview pour le site laperle-paris.com au café de Flore dans l’après-midi. “Gallus” est ensuite présenté aux athlètes ce même jour, en soirée à l’aéroport de Charles de Gaulle et deux planches s’envolent pour le Japon tandis que la troisième est exposée au siège de la fédération.

En 2023, dans le cadre du lancement de l’Olympiade Culturelle , le Ministère de l’Education Nationale et de la  Jeunesse a lancé un appel à projet de création artistique en relation avec l’accueil en France des Jeux  olympiques et Paralympiques de Paris 2024. À cette occasion, la France du sport et des arts devient une terre universelle sur laquelle 206 pays se croiseront, se rencontreront, se découvriront et échangeront. C’est aussi à l’occasion de ces Jeux que de nouvelles activités sont inscrites au programme, dont le Skateboard. Elles arrivent avec autant de culture sportive que  d’art de vivre pour partager la performance sportive dans une dimension artistique et acrobatique.

C’est donc tout naturellement que le MENJ s’associe avec la Fédération Française de Roller & Skateboard pour lancer cet appel à projet.

 

Le projet d’héritage pour les élèves des écoles, des collèges et des Lycées vise à unir le monde, le sport et les arts via une approche collective permettant de mettre à  l’honneur l’équipe de France unifiée. Il favorise également la connaissance culturelle et sportive des élèves tout en créant des conditions nouvelles d’expression et d’apprentissage autour des JOP de 2024.

« … éveiller dans les âmes juvéniles le sens de la beauté, c’est travailler à l’embellissement de la vie des individus et au perfectionnement de la vie sociale», « harmoniser le corps et l’esprit et préparer le terrain des JO en faisant du sport un medium de transformation humain. » Pierre de Coubertin

« Gallus » en modèle

A lire dans cet article de laperle-paris.com, « En ouvrant la discipline à la création artistique, la Fédération souhaite déployer une liberté sportive et, en cela, encourager la jeunesse : « l’œuvre dit “Va, vis, deviens”. Elle incite les jeunes à passer à l’action, à devenir qui ils sont. Même si les pentes sont difficiles, même si l’époque prête aux confusions, les choses peuvent s’incarner et sortir de l’obscurité. Comme le coq appelle le pays du Soleil Levant ».

Oeuvre intimement dédiée à la jeunesse, « Gallus » est un exemple de projet où la création se met au service d’une intention profonde et à saisir que seul l’art permet de révéler. On cite : « Le coq, la tête de mort, la carpe, le dragon, le pouce de César… Dans l’abstraction ambiante de son œuvre, Bochra cache pléthore de symboles à déchiffrer. À la contemplation s’ajoute alors une quête de sens dont Boris Darlet reconnaît l’utilité existentielle : « Je suis fasciné par le sens. Je trouve qu’il n’y a rien de plus important. Dans une société où l’on a délégué notre cerveau aux machines, la quête de sens reste. Interroger le non évident, percer les messages cachés c’est s’ouvrir au monde. Et c’est tout le projet de la Fédération : libérer notre plein potentiel. »

Nous proposons ici le guide d’explication de « Gallus » avec le souhait qu’il inspire les élèves engagés dans le projet AMI. (télécharger le document au format pdf)

Pour rappel – 2024, le monde, le sport et les arts en partage – propose le cadre ci-dessous aux classes du primaire, du collège et du lycée inscrites :

  • L’intention : exercer ses talents et créer un langage universel de l’esthétiquecorporel. Faire découvrir et promouvoir les sports, les pays, les cultures et les formes d’arts aux  élèves.
  • Le sujet : un projet collectif universel et partagé qui vise à développer lepotentiel créatif de chaque élève. Un projet qui convoque l’imaginaire, l’ingénierie, l’expression écrite  de la pensée.
  • Le contexte : les olympiades culturelles dans les Jeux olympiques et paralympiques de Paris 2024 ;
  • Les supports : liberté pédagogique pour porter le projet sous toutes ses formes en lien avec le sujet (mur d’expression, sculpture, objet de sport, tenue, montage photo, …) ;
  • L’héritage : site web qui hébergera 2024 œuvres, édition de livre à destination des délégations nationales avec 24 œuvres élémentaires, 24œuvres collégiennes, 24 œuvres  lycéennes ainsi que des cartes postales de remerciement avec la photo des œuvres ;

 

A lire sur ce sujet :