Espace dirigeant Espace licencié Boutique Presse Partenaires
Logo principal du site

L’Italie va devenir le centre du monde du roller de vitesse entre le 26 août et le 3 septembre. C’est en effet à Vicenza et à Montecchio Maggiore, en Vénétie, que vont se tenir les championnats du monde 2023.

Les Bleus arrivent sur place avec un statut de favori aux côtés des Colombiens et des Italiens : l’équipe de France a en effet décroché le prestigieux titre de meilleure nation continentale en juillet à l’issue des championnats d’Europe de Valence d’Agen, avec un total de 73 médailles dans son escarcelle, dont 30 en or. De quoi faire le plein de confiance et motiver toute une équipe !

Pendant un peu plus d’une semaine, l’équipe de France et 46 autres nations vont être plongées dans l’un des berceaux du roller de vitesse, celui de l’Italie du Nord. Il va faire chaud sur la piste rouge de Montecchio Maggiore en début de championnat : les températures avoisinent déjà les 35 degrés (et 40 degrés ressentis), et cela devrait durer encore quelques jours. Les virages incurvés de la piste et les virages très serrés et très techniques du circuit routier promettent du beau spectacle aux spectateurs et quelques situations à résoudre pour les athlètes.

Mais les conditions seront les mêmes pour tout le monde. Si l’équipe de France peut légitimement apparaître comme une des favorites, c’est qu’elle a fait forte impression à domicile à Valence d’Agen en juillet. Néanmoins, les Bleus trouveront sur leur chemin des Italiens tout aussi motivés pour briller devant leur public, des Colombiens sont toujours au rendez-vous ainsi que quelques stars de la discipline comme par exemple le Belge Bart Swings.

Des équipes taillées pour les podiums chez les Seniors.

Qu’importe, l’équipe de France est en ordre de marche. Et c’est une équipe équilibrée qui va défiler sur le Pattinodromo Comunale di Alte Montecchio Maggiore demain (le 25 juillet) pour la cérémonie d’ouverture. Les Seniors femmes seront fortes de deux trios expérimentés et qui se connaissent par cœur. Le trio des fondeuses, Marine Lefeuvre, Marie Dupuy et Alisson Bernardi, a déjà décroché de (très) nombreuses médailles continentales : elles ont époustouflé le monde du roller de vitesse ces deux dernières saisons et nous avons hâte de les voir performer à nouveau. Les trois sprinteuses, Mathilde Pedronno, Manon Fraboulet et Maëlle Launé, sont dans une dynamique qui pourrait les propulser très haut également : notamment la première nommée voudra effacer le mauvais souvenir des World Skate Games de Buenos Aires l’année dernière, qu’elle n’avait même pas pu entamer à cause d’une chute sur sa clavicule…

Les Seniors hommes se présenteront avec de multiples atouts pour faire face à toutes les situations. Au cœur du trio des fondeurs (au sens propre comme au sens figuré), nous retrouverons Nolan Beddiaf, le capitaine des Bleus. Fort de ses sept titres de champion du monde, le Costarmoricain abordera la campagne d’Italie différemment, puisque ça sera son dernier mondial : inutile de préciser qu’il est plus que jamais motivé pour briller de mille feux. Il sera épaulé par Martin Ferrié et Timothy Loubinaud, lancés tous les deux dans une spirale très positive cette saison. Les trois sprinters ne feront quant à eux pas pâle figure, loin de là : avec Yvan Sivilier, jeune mais déjà bien installé chez les Seniors, Hugo Morin, qui a fait une entrée fracassante dans l’équipe, et Elton de Souza, qui saura s’adapter à toutes les situations, la France compte de nombreux atouts. Valentin Thiébault, la rampe de lancement de la fusée bleue l’année dernière dans les rues de Buenos Aires, viendra épauler l’équipe de France lors du marathon.

Des Juniors A pour faire grandir l’Esprit France : 

Les plus jeunes vont suivre les traces de leurs aînés. Aubane Plouhinec, Jeanne Frugier et Quentin Poujol enchaîneront leur deuxième campagne mondiale en deux ans : ils ont déjà acquis une certaine expérience dans le domaine. Violette Braun, Lilou Tilagone Vollard, Alexis Bodevin, Noé Guyomarc’h, Matys Rémond et Arthur Lebeaupin connaissent déjà le goût des podiums, mais pas encore à ce niveau de compétition. Le moins qu’on puisse leur souhaiter, c’est qu’ils fassent toutes et tous grandir l’Esprit France et qu’ils aillent au bout de leurs rêves. En 2022, dans les rues de Buenos Aires, une certaine Aubane Plouhinec avait fait bondir de joie l’équipe de France et ses supporters : une voie à suivre assurément !

A quelques heures du début du championnat du monde de Montecchio Maggiore / Vicenza, nous souhaitons à toute l’Equipe de France bonne chance.

Le site officiel du championnat du monde en Italie : https://movi2023.org
Lien sur World Skate : https://www.worldskate.org/events/upcoming-events/event/253.html

Article : Vincent Esnault 
Photos : Staff EDF