Un avenir prometteur pour la trottinette française !


Publié le

Alors que notre Fédération a reçu officiellement la délégation de la trottinette par le Ministère des Sports en début d’année, il est déjà l’heure du bilan en cette fin de saison pour cette discipline en pleine expansion pour laquelle un avenir prometteur se dessine tant sur le plan national qu’international avec de nombreux projets ambitieux. 

 

Bilan du Championnat de France

C’est Esteban Clot, qu’on ne présente plus, qui remporte le titre en pro. En amateur, et à suivre de près dans les années à venir c’est Fantin Pharabod qui est champion de France. Nolan Personnet est sacré en moins de 14 ans et Océane Lecointe chez les femmes.

 

Soulignons d’ailleurs le nombre de féminines encourageant pour le développement du circuit de compétition avec 10 participantes sur la saison.  

 

Pour l’avenirs, et afin de mieux répondre aux standards internationaux, un projet d’organisation d’un championnat street et un championnat park est en réflexion. En effet, la World Skate distingue les deux catégories, il ferait donc sens d’avoir en France deux championnats distincts. D’autant plus que, rappelons-le, les riders hexagonaux font parties des meilleurs mondiaux sur le plan international.

 

Les ambitions internationales

En octobre se dérouleront les Championnats du Monde en Argentine. La France peut clairement s’y rendre avec des ambitions sérieuses aussi bien en street qu’en park.

En effet, côté park, Esteban Clot, Timon Pharabot, Jules Pailharet ou encore Sacha Fesquet ont tous les moyens de briguer les premières places sur les podiums internationaux. Afin de mettre toutes les chances de son côté Esteban Clot s’est d’ailleurs rendu aux usa, en pennsylvanie, pour s’entraîner à Woodward pour briller lors des prochains mondiaux.

 

En street, le porte-drapeau actuel est Lucas Dimeglio. Celui-ci vient d’ailleurs de remporter la plus grosse street jam américaine à Chicago et enchaine les contests aux USA durant tout l’été. Il n’est pas le seul à être en mesure de performer lors des prochains mondiaux. En effet, Jonathan Perroni et Auguste Pellaud peuvent tous les deux être très fort s’ils sont en bonne condition (les deux ont gagné parmi les plus gros contests de streetpark ces dernières années).

 

Côté féminin, Josephine Zgorski, 3e des Championnats de France, est en mesure de réaliser de belles performances aussi bien en park qu’en street. Pour l’instant, c’est la seule côté féminin à pouvoir prétendre au plus haut niveau mondial.